Les 20 aéroports les plus dangereux du monde

Aéroport de Kai Tak, Hong Kong

Kai Tak Airport

Probablement l’aéroport le plus dangereux de tous les temps, Kai Tak a été l’aéroport international de Hong Kong de 1925 à 1998. Il était si dangereux qu’il a été fermé en 1998 pour éviter d’autres accidents. À l’époque, il était célèbre parmi les pilotes pour ses atterrissages extrêmement difficiles.

L’un des multiples dangers de Kai Tak était l’absence d’une zone de “sauvetage”. Dans la plupart des aéroports, les pilotes ont une dernière chance d’abandonner leur descente à environ 500 pieds pour faire demi-tour et faire une deuxième tentative. Mais à Kai Tak, les pilotes ne pouvaient même pas mettre leurs ailes à l’horizontale avant 300 pieds environ, ce qui signifie que les atterrissages y étaient risqués et pratiquement impossibles à sauver une fois qu’ils avaient mal tourné.

Au cours de ses 63 années d’activité, Kai Tak a connu 14 incidents majeurs d’aviation. L’incident le plus meurtrier a eu lieu en 1965, lorsqu’un avion militaire américain a heurté une digue peu après son décollage. Il s’est écrasé dans l’eau, faisant 71 morts. Puis, en 1993, l’accident le plus tristement célèbre de l’aéroport s’est produit lorsqu’un vol commercial est sorti de la piste en tentant d’atterrir dans des vents violents. Même si l’approche était instable, le pilote n’a pas pu faire une deuxième tentative. L’avion a dérapé sur la piste et a fini submergé dans les eaux du port de Hong Kong.

PUBLICITÉ

Continuer la lecture de cet article

Suivant ›
PUBLICITÉ

Plus de Travel Den